ARTICLES

Le photographe Dominique Viet sort son nouveau livre, déclaration d’amour à Toulouse

le 12/11/2013 à 17h47 — ObjectifNews.com

De gauche à droite : Christian Saint-Paul, auteur de l’ouvrage, Penny Wall, chargée des ventes, et Dominique Viet, photographe.

Le photographe toulousain Dominique Viet vient de publier un nouvel ouvrage baptisé « Toulouse ». Un portrait culturel de la Ville rose décliné sur 365 pages. Mais aussi un livre de cœur, puisque 20 % de ses recettes seront reversés à l’association Ceresa œuvrant pour les enfants atteints d’autisme.

« J’ai voulu proposer une balade dans ma ville », confie le photographe Dominique Viet. L’homme vient de publier un ouvrage de 365 pages sobrement intitulé « Toulouse ». Une véritable déclaration d’amour déclinée au fil des pages, introduites sous la plume de l’auteur Christian Saint-Paul. « Je souhaitais livrer une empreinte culturelle de la ville, explique Dominique Viet. Il existe déjà beaucoup d’ouvrages traitant du patrimoine et de l’architecture de Toulouse, mais très peu évoquent sa culture, sa vie. »

Nouveau regard sur la culture toulousaine
La réalisation de ce projet a nécessité près de deux ans de travail. « Le voyage prend la forme d’un rayonnement en escargot, depuis le centre-ville jusqu’à la périphérie, et met en lumière toutes les réalités de Toulouse », précise Dominique Viet. L’ouvrage fait la part belle aux photographies aériennes, mais aussi aux clichés plus intimistes, saisis sur le vif. Il propose un nouveau regard sur la culture, ou plutôt sur les cultures toulousaines. Un multiculturalisme revendiqué, qui se retrouve d’ailleurs dans les textes du livre, traduits à la fois en espagnol, en anglais et en occitan.

Une juste cause
Mais au-delà de la mise en valeur du travail photographique, l’ouvrage, publié à 6.000 exemplaires, entend servir une autre cause : l’accompagnement de l’autisme. En effet, 20 % des recettes seront reversés à l’association Ceresa, agissant en faveur des enfants souffrant de cette maladie. Une juste cause qui a su toucher le cœur du public. « Le livre n’a été lancé que la semaine dernière, et le bouche-à-oreille fonctionne déjà », constate le photographe, qui a décidé de ne pas diffuser son ouvrage en librairie, mais directement sur internet ou par le biais de partenaires amis. « Le grand public réagit très bien, mais ce qui fonctionne le mieux, ce sont les entreprises, qui y voient un cadeau différent, plein de sens« , se réjouit Dominique Viet.

Alexandre Léoty

© photo Rémi benoit

En savoir plus :
L’ouvrage est disponible en vente à distance sur www.dominiqueviet.pro, mais aussi en vente physique, à Toulouse : Cafés J. Bacquié (5 Place Victor Hugo), Prophot (Boulevard Pierre Paul Riquet), La Maison de la Violette (Boulevard Bonrepos) et les Centres Leclerc de Blagnac, Saint-Orens, Roques et Rouffiac.

 

 

Le script de l’émission :

Christian Saint-Paul annonce la parution du « Livre de l’année » dont il a écrit les textes, « TOULOUSE » 365 pages de photographies de Dominique VIET ; c’est une balade au cœur de la vie toulousaine. Pour Saint-Paul ce livre qui est le troisième qu’il légende sur les photographies de Dominique VIET est le fruit d’une belle rencontre avec un photographe d’art de premier plan. Car c’est dans l’art qu’il faut aller chercher le sens que comportait autrefois celui de liberté. Dominique VIET trouve dans la création de ses photographies, au tréfonds de sa soif intérieure, ce sentiment de liberté. Rilke prétend qu’une œuvre d’art est bonne lorsqu’elle naît d’une nécessité. C’est la nature de son origine qui la juge. Pour Dominique VIET ce livre était bien une nécessité, un besoin irrépressible de réaliser ce projet devenu préoccupation majeure. VIET influe sur la sensibilité de l’autre par le truchement de son art. En cela, il fait œuvre de culture, et Saint-Paul qui met des mots sur les images doit le suivre dans cette démarche.  Toutefois, le regard de VIET n’est une explication de rien,  c’est une expérience qui nous apprend à voir la ville différemment. L’artiste nous ouvre les yeux. Il témoigne d’une réalité ou plutôt selon la formule de Paul Klee qui considérait le visible comme un simple aspect du réel, une des facettes du réel. En témoignant aujourd’hui d’un aspect du réel de Toulouse, Dominique VIET s’ancre dans l’Histoire. En ce sens ce livre est forcément un livre historique ; il sera une trace de l’histoire de la ville, quand tous les acteurs du livre auront disparu. Le rôle de l’art est de créer de la présence. Les photographies de Dominique VIET sont des présences. Elles collaborent d’une certaine manière avec l’univers.

Le livre (365 pages, 39 €, papier d’art, dim : 20 X 26 cm, reliure contemporaine) est en 4 langues : français, occitan, espagnol et anglais, peut être commandé en ligne sur : www.vietwall.fr ou par chèque à l’ordre de vue du cœur, 78 allées Jean Jaurès –buro Club – 31000 Toulouse.

Enfin et surtout, ce livre est vendu au bénéfice de l’association CeRESA pour les enfants avec Autisme : www.ceresa.fr